Bienvenue sur le site des Rencontres Cinéma de Manosque.
Accueil | Programme | Renseignements | Actualités | Partenaires | Organigramme | Galerie | Nous contacter
Du 31 janvier au 5 février 2006
19es Rencontres Cinéma de Manosque

 

   

Avis aux amateurs (de cinéma)

Depuis dix-neuf ans, les Rencontres Cinéma de Manosque sont un rendez-vous complice entre amateurs de cinéma et auteurs, un lieu de découvertes et d’échanges. Cette manifestation est d’abord celle du désir et de l’enthousiasme partagé par une équipe, des cinéastes et vous, notre public.
A l’heure où la plupart des festivals ouvrent une compétition et une course aux événements, ce qui engendre des compromis artistiques et économiques, Manosque souhaite avant tout une liberté de choix, afin d'être ce véritable lieu de rencontres avec des films et leurs auteurs, sans aucune contrainte ou critère formel de sélection. Nous préférons sortir des sentiers battus, nous fier à notre intuition et à notre curiosité, permettant ainsi la libre parole des cinéastes. Ce n’est pas là manifester un quelconque manque d’ambition, bien au contraire, et nous remercions les producteurs et distributeurs qui nous accordent leur confiance pour vous offrir en avant-première des films sur lesquels ils se sont engagés avec conviction.

Ce programme vous propose des films inattendus, graves ou drôles, parfois provocants, toujours empreints de poésie, un florilège d’émotions, donc, propres au cinéma que nous abordons en contrebandiers pour entrer au Pays des Merveilles cher à notre parrain Jean Rouch.
Il se serait certainement réjoui de voir à Manosque les films de cet autre amoureux du Kodachrome, Joseph Morder, dont nous revisiterons l’œuvre à l’occasion de l’avant-première de son film de long-métrage pour le cinéma,
El Cantor
. Cette invitation faite à Joseph Morder sera introduite par un film venu d’Equateur, Aqui soy José, que Fernando Mieles a tourné à l’occasion du retour de Joseph dans le pays de son enfance, quarante ans après qu’il l’ait quitté.
A l’heure où la question du passé colonial français agite notre société, les nouveaux regards portés par de jeunes cinéastes sur notre Histoire devraient captiver votre attention : La Trahison, film de Philippe Faucon à propos de l’Algérie, et Le Silence des rizières de Fleur Albert concernant l’Indochine.
Un autre moment fort seront les séances consacrées à l’histoire de la Russie du XXe siècle et du Goulag, avec la participation d’Hélène Châtelain et Iossif Pasternak.
D’autres voyages cinématographiques sont à l’affiche, dont le dernier film du conteur Nacer Khémir, Bab’Aziz, ou encore cette plongée au cœur de la musique brésilienne : Maria Bethânia de Georges Gachot et Les Doux barbares de Jom Tob Azulay.

Nous espérons que vous viendrez nombreux partager avec nous ces plaisirs et accueillir chacun des cinéastes invités à Manosque.

Pascal Privet

 

Les dix-neuvièmes Rencontres Cinéma ont cette année une forte coloration latino américaine. Faut-il s’en étonner alors que Pascal Privet revient de Quito, où il a présenté au public équatorien une sélection de films des Rencontres Cinéma de Manosque. Et sans doute s’est-il intéressé à cette occasion aux réalisateurs et aux films d’Amérique du Sud. Car Pascal Privet est avant tout un découvreur dont la passion est de nous faire partager ses découvertes, comme il a coutume de le faire par exemple pour le cinéma africain ou iranien. Ainsi, tous les ans, le monde vient à Manosque, et réalisateurs et leurs images qui nous en parviennent nous font, d’ici, voyager par l’imaginaire vers le monde.
Voilà l’essence même de ces Rencontres : cet aller et retour permanent entre le familier et l’étranger, le particulier et l’universel, le réel et l’imaginaire où chaque terme s’enrichit de l’autre.
C’est aussi ce qui guide notre politique de développement culturel : dans un même mouvement elle s’inscrit dans le terreau créatif d’un territoire et s’ouvre aux influences et aux contacts d’autres créations et d’autres cultures.
En ce sens sont indispensables, parce qu’exemplaires, ces Rencontres que depuis bientôt deux décennies nous proposent Pascal Privet et son équipe d’Œil Zélé.

Pascal Antiq

Délégué communautaire
Président de la commission Culture
Maire-adjoint en charge du patrimoine historique,
architectural et vernaculaire

 
 
 
Mardi | Mercredi | Jeudi | Vendredi | Samedi | Dimanche
Accueil | Programme | Renseignements | Actualités | Partenaires | Organigramme | Galerie | Nous contacter

Association Oeil Zélé